Bonjour

Tribune : La FNSEA ce n’est pas ce qu’ils pensent…

Jérôme Despey, secrétaire général adjoint de la FNSEA, prend la parole après la fermeture du salon de l’agriculture.

“Le salon de l’agriculture vient de fermer ses por-tes. C’est un salon qui a montré tant de choses.
Tout d’abord, nos concitoyens aiment les paysans et la situation de crise que nous traversons les touche profondément. Le métier d’agriculteur est considéré et respecté, ne l’oublions jamais !
En revanche, ce salon a montré ô combien la critique est facile et ô combien le système médiatique peut rapidement tourner au lynchage.
Soutenus et encouragés tout l’été, nos mouvements légitimes de colère, de désespoir et de revendications ont pris beaucoup de place dans les médias.
J’allais dire trop ! Cette occupation d’espace a bousculé et gêné tous ceux qui voient toujours et obsessionnellement dans la FNSEA la cause de tous les problèmes de l’agriculture française.
Alors que nous revendiquons haut et fort un syndicalisme de solutions, constructif, alors que nous exigeons des réformes, aujourd’hui, nos adversaires se vengent de notre rôle central en insultant et stigmatisant notre organisation, avec un niveau de haine poussé à son paroxysme.
Hélas pour eux, nous ne sommes pas le symbole du mal qu’ils semblent vouloir nous faire incarner. La FNSEA c’est vous, c’est nous, c’est tous ensemble. Nous avons des idées, des propositions, des convictions et des émotions, n’en déplaise à nos détracteurs. Ce n’est pas Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ou la Coordination rurale qui vont nous dicter nos positions ou se faire une virginité programmatique en nous tabassant de mots. Ce n’est pas Isabelle Saporta et Périco Légasse qui vont décider du sort de la France agricole en nous accusant de tous les maux.
A la FNSEA, nous soutenons toutes les régions, toutes les productions, tous les modèles mais aussi et surtout toutes les envies, toutes les initiatives et tous les projets.
Majoritaires dans les urnes, cela nous oblige à la responsabilité, une responsabilité assumée et revendiquée. Pourtant, Il est grand temps d’être majoritaire aussi dans les cœurs.
L’agriculture biologique, l’agriculture raisonnée, l’agriculture conventionnelle, les circuits courts, les circuits longs, tous ont leur place dans notre réseau et dans nos projets. Alors disons-le pour ne pas être suspecté d’être partials !
Par ailleurs, la FNSEA travaille avec la gauche, avec la droite, avec le Medef, et avec les syndicats de salariés, avec UFC Que choisir, comme les MJC, avec les Banques alimentaires, avec le Sénat, avec les régions… Nous avons envie et vocation de travailler avec tous dès lors que nous sommes respectés. Ce n’est pas plus compliqué.
Dans l’adversité et dans la diversité, soyons unis, soyons rassemblés. Pas parce que les autres nous l’imposent mais parce que c’est notre réalité et notre avenir.
La FNSEA ce n’est pas ce qu’ils pensent, ni ce qu’ils disent de nous, de notre président, la FNSEA est un grand syndicat qui a 70 ans d’histoire et 70 ans de combats.
Le monde change, les concepts varient mais notre force c’est la convivialité, l’unité, l’efficacité.
Vivement demain, car quand l’écume des choses se rétracte, il ne reste plus que l’essentiel, la réalité et la vérité.”

Jérôme Despey, secrétaire général adjoint de la FNSEA

N'hésitez pas à partager cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn