Bonjour

Dionysud : Le salon viti-vini affiche ses ambitions

Dionysud, qui se déroulera du 8 au 10 novembre 2016 au Parc des expositions de Béziers, prépare sa 13e édition avec une offre de contenu enrichie.

2016_3618-3« Dionysud demeure tourné vers les techniques viti-vinicoles. Nous allons conserver son positionnement technique et professionnel avec l’ambition de proposer plus de contenu aux visiteurs”, a déclaré Gérard Ju­lien, directeur général du Groupe France agricole, nouvel organisateur de Dionysud dont la 13e édition se déroulera du 8 au 10 no­vem­bre au Parc des expositions de Béziers. Pour Daniel Galy, président de la CCI de Béziers, il fallait préparer l’avenir du salon régional des techniques viti-vinicoles organisé tous les deux ans en alternance avec le Sitevi. “C’est un souci que nous avions, c’est la raison pour laquelle nous nous sommes tournés vers le Groupe France agricole pour cons­truire un partenariat. Les ingrédients sont là pour que ça marche. Et comme nous en avons convenu dans notre accord avec le Groupe F.A, le salon a vocation à rester à Béziers”, a précisé Daniel Galy.

Un salon régional ancré dans son nouveau territoire

Après l’acquisition de Vitisphère, le Groupe France agricole, leader dans la presse écrite professionnelle agricole, continue donc de s’investir dans la viticulture avec son implication dans Dionysud. GFA, qui est également à l’origine de la création d’Innov-Agri, le salon de démonstration plein champ, et de Bulles-Expo, le salon mondial des vins effervescents, conforte sa stratégie de développement dans les salons professionnels. “Les salons sont le prolongement naturel de nos métiers. Ils nous permettent de diffuser des informations aux professionnels et de les mettre en relation”, poursuit Gérard Julien qui considère aujourd’hui Dionysud comme un nouveau challenge à relever, celui d’un salon régional bien ancré dans son territoire, mais qui doit désormais continuer à se construire dans la nouvelle configuration de la région Occitanie, et au-delà, jusque dans les côtes du Rhône.

Les temps forts de Dionysud
Un concours de l’innovation et de l’ingéniosité sera organisé le mardi 8 novembre en partenariat avec la Chambre d’agriculture de l’Hérault et la Fédération des Cuma Le mercredi 9 novembre sera dédié à l’emploi et à la formation avec un Job Dating by Vitijob. Des échanges sur l’oléiculture et les démarches en agro-écologie (présentées par la Chambre Agri 34) seront au programme. Enfin, sur un thème d’actualité une conférence est organisée sur les vins espagnols : menace ou opportunité pour la filière française ? Des après-midis techniques avec des visites d’entreprises seront organisées les 8 et 9 novembre avec le concours de Pays d’Oc. Enfin, les innovations technologiques seront au programme du jeudi 10 novembre pour découvrir ce que prépare la vitiviniculture de demain. Le même jour aura lieu le Grand Prix de la Communication digitale.
En affirmant sa confiance en la filière viti-vinicole du sud, Gérard Ju­lien a rappelé les atouts d’une région Occitanie qui est devenue la première région agricole française, mais aussi la première région viticole mondiale avec une surface équivalente à celles des vignobles d’Argentine, du Chili et de l’Australie réunis. “Avec le Groupe Castel, Grands Chais de France et Vinadéis, la région compte parmi les trois plus grandes entreprises françaises qui officient dans le vin, sans compter les entreprises Gérard Bertrand et Paul Mas. Il y a également le fort tissu coopératif, de Plaimont dans le Gers en passant par Vinovalie à Gaillac, jusque dans l’Hérault notamment autour de l’Etang de Thau”, ajoute Gérard Julien qui n’a pas manqué, au passage, de rappeler qu’avec son ascension vers le qualitatif, le vin est passé du breuvage à une manière de pratiquer un art de vivre associé à la gastronomie qui se marie aux démarches d’œnotourisme. Dans cette configuration, “les agro-industriels et les agro-équipementiers vont devoir développer des méthodes innovantes, c’est la raison pour laquelle nous croyons en Dionysud”, a ajouté Gérard Julien. Dans l’enrichissement de son offre de contenu, Dionysud propose de nombreux évènements (voir encadré). Avec près de 150 exposants et plus de 10 000 visiteurs attendus, cette nouvelle édition de Dionysud devrait remplir son contrat de salon des professionnels viti-vinicole et oléicole du grand sud de la France. 

M.B.

N'hésitez pas à partager cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn