Bonjour

Aude : Origine des vins : la Coordination rurale affiche les mauvais joueurs

Le 18 octobre, les viticulteurs de la Coordination rurale (2e syndicat agricole en France) ont pris d’assaut un hypermarché Leclerc de Narbonne.

2016_3622-6Le but de cette manifestation était de sensibiliser le grand public à l’origine des vins, et aux pratiques douteuses de certaines marques qui n’hésitent pas à profiter d’une réglementation laxiste pour la rendre quasiment illisible et laisser ainsi penser qu’il s’agit de vins français.
La Coordination rurale a donc décidé d’agir en étiquetant elle-même une bonne partie des vins présents dans les linéaires de la grande distribution afin de rendre réellement visible leur origine.
Et pour cause, “une partie des marques qui commercialisaient des vins de Pays d’Oc a longtemps profité de subventions et ainsi développé leur image. Aujourd’hui ces marques ont lâché les producteurs en préférant écouler du vin espagnol, ou venant d’ailleurs, à bas prix tout en conservant leur packaging qui sent bon le terroir français. Ce n’est pas acceptable : ni pour nous producteurs, ni pour les consommateurs qui sont bernés !”, constate Olivier Duchamp, viticulteur et président de la Coordination rurale Occitanie.
Des pratiques marketing qui arrivent à tromper les consommateurs mais aussi la grande distribution puisque ces produits réussissent à se glisser dans les rayons parmi les références françaises.
Après avoir interpellé Stéphane Le Foll lors de la réunion du 17 septembre (qui réunissait l’ensemble de la profession viticole), la Coordination rurale poursuit son action et entend faire évoluer la situation au moyen d’une évolution de la réglementation et/ou d’un consensus avec la grande distribution pour obtenir la mise en avant de l’origine des vins.
En attendant, d’autres actions de ce type se dérouleront dans les semaines à venir afin de sensibiliser l’opinion publique. 

N'hésitez pas à partager cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn