Bonjour

Aude : Belle affluence à Espezel

Les animaux primés à Cournon ont tout raflé !

2016_3623-6La foire d’Espezel a bénéficié cette année encore d’une météo clémente le week-end dernier. Entre les animations, la race gasconne a occupé le ring une bonne partie du temps avec plusieurs rendez-vous importants, dont le concours interdépartemental qui rassemblait une cinquantaine d’animaux et 23 élevages. Déjà primé à Cournon lors du Sommet de l’élevage, Impérial, au Gaec de Campcairolle de Sainte-Colombe-sur-l’Hers, n’a laissé à personne le soin d’enlever le prix de championnat à Espezel. Les animaux en forme à Cournon ont d’ailleurs fait bonne figure puisque Horloge, à Nicolas Lassalle de Labastide Esparbairenque, première à Cournon, emporte le prix de championnat femelle. Un prix spécial dressage fut par ailleurs attribué à Lozère une génisse appartenant à Daniel Palop, de Véraza… (Voir les autres résultats en encadré). “Les juges ont bien appliqué les nouvelles tendances. Depuis dix ans nous sélectionnions pour donner du gabarit à nos animaux. Maintenant, nous allons tenter d’aller chercher plus de viande. En gros, aller chercher de la largeur et de la profondeur dans les carcasses”, détaillait Nicolas Lassalle, patron des éleveurs gascons dans le département audois.

20 bêtes grasses

Autre moment fort de cette foire 2016, la vente de reproducteurs. Elle a connu un succès solide, en dépit de la crise qui secoue l’élevage depuis de nombreux mois. “Huit lots sur les dix qui étaient à la vente l’ont été à des jeunes agriculteurs de moins de 25 ans. Cela montre bien qu’il se passe des choses dans notre département, qu’il y a encore des gens pour croire à l’agriculture même dans nos territoires de montagne”, notait encore Nicolas Lassalle. Du côté des animaux gras, mis aux enchères, 20 bêtes étaient proposées à la vente. Sept ont été acquises par Bigard, trois par Christian Maynadier, boucher à Lézignan, deux par la boucherie ariégeoise Menard, deux par la coopérative des bouchers de Carcassonne, une par La Cavale à Limoux, cinq par La Catalane de bétail et viande des Pyrénées-Orientales. Enfin, comme il s’y était engagé, le Conseil départemental de l’Aude a acquis deux animaux qui seront servis dans les cantines des collèges audois. Les prix observés lors de cette vente sont en adéquation avec le marché. “Les prix de retrait des animaux étaient assez bas donc les acheteurs ont juste enchéri de quelques centimes pour emporter les animaux”, regrettait Nicolas Lassalle. La moyenne s’établit à 6,5 € le kilo de carcasse, avec un sommet à 8,5 €/kg et un plus bas à 4,5 €/kg.

YK

Le palmarès du concours
• Génisses de 8 mois : Lassie, 346 kg, à Jacques Scaboro (Roquefeuil)
• Génisse de 18 mois : Jonques, 658 kg, à Patrick Emery (Galinagues).
• Génisse de 30 mois : Jamaïque, 728 kg, à la SCEA des Coulagues (Lacombe)
• Taureaux : Imperial, 1 115 kg, Gaec de Campcairolle (Sainte-Colombe-sur-l’Hers)
• Vaches d’âge : Barou, 900 kg, à la SCEA des Coulagues (Lacombe)
• Vaches jeunes : Horloge, 8 920 kg, au Gaec Lassalle (Labastide Esparbairenque)
• Vaches suitées : Blanche, 914 kg, à la SCEA des Coulagues (Lacombe)
• Vaches suitées veaux croisés : Faille, 608 kg, à l’EARL Benoît Poux (Belcaire).
N'hésitez pas à partager cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn