Bonjour

En bref : 2 décembre 2016

Election présidentielle : les six propositions des coopératives laitières
La Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL) a présenté le 29 novembre ses propositions pour le futur président de la République. Au nombre de six, elles ont pour objectif de faciliter l’embauche de milliers de salariés et l’installation des jeunes agriculteurs, d’améliorer l’attractivité et la qualité de la formation, d’adopter de nouvelles me­sures fiscales, d’ouvrir un dispositif d’aide à la collecte pour l’ensemble des entreprises en zone de montagne, d’intensifier le soutien à l’export et de mettre en place les outils de long terme pour améliorer la gestion de marché.
Face à cha­que proposition, la FNCL justifie ses deman­des. Ainsi pour l’export, elle rapporte que 25 % du chiffre d’af­faires des coopératives est réalisé à l’export (3,1 milliards d’euros), soit 43 % du chiffre d’affaires réalisé à l’export par l’ensemble des entreprises laitières françaises. Elle explique également que le surcoût évalué pour la collecte en zone de montagne est estimé à 47,5 millions d’euros en 2014 (13 500 exploitations et 20 000 emplois directs). Elle rappelle aussi la nécessité d’embaucher 12 500 em­plois temps pleins pour améliorer la compétitivité des entreprises.

Publication au JO des conditions d’octroi de l’aide à l’assurance récolte 2015
Le décret du 25 novembre relatif aux conditions d’octroi de l’aide à l’assurance récolte pour 2015 a été publié au Journal Officiel du 27 novembre. Il précise les critères des contrats d’assurance ouvrant droit à l’aide : taux de perte supérieur à 30 % et franchise supérieure ou égale à 25 % pour les contrats “par culture” ; perte supérieure à 30 % et franchise supérieure ou égale à 20 % pour les contrats “à l’exploitation”. Le niveau d’aide est fixé à 65 % du montant de la prime ou cotisation d’assurance payée par l’agriculteur, si le montant total éligible à la prise en charge n’excède pas 182 M€ (l’enveloppe disponible étant de 118,3 M€). En cas de dépassement, le taux d’aide correspondra au quotient de 118,3 M€ par le montant total éligible à l’aide.

Influenza aviaire : un cas confirmé sur des canards sauvages dans le Pas-de-Calais
“Un premier cas d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) H5N8 a été confirmé le 26 novembre sur la commune de Marck (Pas-de-Calais), sur vingt canards sauvages utilisés comme appelants pour la chasse au gibier d’eau”, a annoncé le ministère de l’Agriculture dans un communiqué du 28 novembre. “L’abattage de l’ensemble des appelants du site” et “des appelants d’un autre site se trouvant à 4 km de Boulogne, qui avaient été en contact avec les précédents“ a été effectué, précise le mi­nistère. Cette découverte n’affecte pas le statut international de la France au regard de l’influenza aviaire, affirme le ministère, puisque “les appelants ne faisant pas partie d’un élevage d’oiseaux domestiques à vocation commerciale”. Face à l’influenza aviaire, le communiqué souligne que “sur l’ensemble du territoire, les mesures de biosécurité définies par l’arrêté du 8 février 2016 doivent impérativement être mises en place dans tous les élevages qu’ils soient commerciaux ou non”.

N'hésitez pas à partager cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn