Bonjour

Rendez-vous : Vinisud, vitrine des vins méditerranéens

Le salon des vins et spiritueux attire les acheteurs du monde entier au cœur du plus grand vignoble mondial.

2016_3632-7Après tout le débat autour de son annualisation, Vinisud annonce la couleur et devrait accueillir quelque 20 000 visiteurs dont 400 acheteurs internationaux triés sur le volet. “A ce jour, 900 producteurs sont inscrits en tant qu’exposants dont plus de 150 n’ont jamais participé à Vinisud”, précise Ahmad Monhem, directeur général d’Adhesion group, organisateur de l’événement. “C’est le premier salon international de l’année et il se déroule à Montpellier. L’événement aura lieu en même temps que le FIA (Forum international d’affaires) organisé par Sud de France Développement, la synergie joue en faveur des deux événements”, ajoute Ahmad Monhem, “car les producteurs qui participent au FIA auront accès à Vinisud”.
Cette édition annuelle implique de nouveaux espaces et une autre lecture du salon. C’est pourquoi les organisateurs ont annoncé, lors d’une conférence de presse à Montpellier, la création d’un espace dédié aux jeunes vignerons appelé : Nouvelle vague by Vinisud. Sur 300 m2 d’espace, ils seront ainsi une quarantaine à mettre en avant leur production. Le coût du stand n’excédant pas 500 euros. Parmi les nouveautés, on retrouvera un espace dédié à l’œnotourisme organisé en partenariat avec Wine Tourism in France.
Ce salon s’annonce comme un succès”, note Ahmad Monhem, “avec toutes les actions mises en place et ce dans un contexte où la compétition existe. Le monde du vin change et évolue, il était donc nécessaire que Vinisud s’adapte à ce changement. C’est dans ce contexte que nous avons décidé son annualisation”, qui a été votée à l’unanimité par le conseil d’administration de Vinisud. “2017 est une année charnière pour Vinisud”, note René Moreno, élu de la Région. “C’est un challenge que nous devons relever collectivement. Cela se joue dans la première région viticole au monde, la deuxième région AOP derrière Bordeaux, la première région de production de vin sous IGP. A ce jour 80 % des IGP françaises se produisent sur le territoire d’Occitanie Pyrénées- Méditerranée”, insiste-t-il.

Un lieu de business avant tout
Vinisud est donc une vitrine. “C’est un lieu d’image mais aussi et surtout un lieu d’affaires. Ce business a lieu dans une campagne qui s’annonce moins favorable que les années précédentes. Or, la région a des atouts importants outre le fait qu’elle soit le premier vignoble au monde. Elle est aussi la première région exportatrice de vins accompagnée en cela par la marque Sud de France.” Une marque emblématique utilisée aujourd’hui par plus de 1 520 entreprises. “Vinisud reste un rendez-vous incontournable des professionnels de l’amont jusqu’à l’aval. C’est un lieu d’image, un lieu d’affaires qui doit nous projeter en 2018 pour la création d’une semaine internationale des vins méditerranéens”, conclut René Moreno. Fabrice Rieu, président de Vinisud ajoute : “Nous ne cachons pas notre envie de poursuivre notre rapprochement avec Millésime Bio pour créer un grand événement vin à Montpellier.”
Cette réflexion d’annualisation, menée depuis plus de deux ans, permet à nos producteurs de renforcer leurs contacts permanents avec le marché. Le but étant aussi de pérenniser ce salon”, insiste Ahmad Monhem. “Accroître le business des entreprises, tel est le sens de cette annualisation”, indique quant à lui Fabrice Rieu. “Et je le répète, le ratio est très bon entre le nombre de visiteurs et le nombre d’exposants.”
Ce salon sera aussi le théâtre de la présentation de deux études réalisées pour le compte de Vinisud, à savoir le premier observatoire viticole des vins méditerranéens, et pour aider à bien trouver son marché, une étude sur les jeunes con­som­mateurs que sont les millenials à Londres et à New York. 

Anne-Solveig Aschehoug

N'hésitez pas à partager cet article : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn